1. LE JIU-JITSU

Jean-François Faust

découvrez le Jiu-Jitsu

ORIGINES, QU'EST CE QUE LE JU-JITSU:

Le ju-jitsu, ou jūjutsu ou encore jiu-jitsu , littéralement : « art de la souplesse » ), regroupe des techniques de combat qui furent développées par les samouraïs durant l'époque d'Edo. Elles enseignaient aux samouraïs et aux bushis à se défendre lorsque ceux-ci étaient désarmés lors d'un duel ou sur le champ de bataille. 

Dans le terme « jū-jutsu », « jū » (柔) signifie « souplesse » et « jutsu » (術) signifie « art ». Il existe diverses transcriptions phonétiques approximatives, ce qui explique les différentes orthographes2. La graphie « ju-jitsu » est la plus utilisée dans la littérature francophone, bien que cela ne corresponde pas à la consonance.

Le terme générique « ju-jitsu » cache une réalité historique bien plus complexe : en effet, il n'a jamais existé une discipline unique et strictement définie correspondant à ce terme, réalité qui correspond au caractère vague de cette désignation « art de la souplesse ». Il s'agissait de la discipline de combat sans armes, partie intégrante du programme enseigné par chacune des nombreuses écoles japonaises (les ryū), qui ont peu à peu périclité à la fin de l'ère féodale.

Ce que l'on appelle couramment ju-jitsu désigne, aujourd'hui, soit un enseignement bien spécifique à une école particulière (il s'agit d'une pratique minoritaire, et dans ce cas, il est précédé du nom de l'école en question), soit un enseignement regroupant des techniques héritées de ces écoles et transmises au début de l'ère moderne voire après la Seconde Guerre mondiale à un plus large public, grâce au travail de recensement et de conservation des techniques commencé dès la fin du xixe siècle.

2. LE SELF DEFENSE

Nicolas Baguette       &

Jean-François Faust

QU'EST CE QUE LE SELF DEFENSE:

la défense personnelle est en premier lieu la gestion de la peur lors d'une agression. L'enseignement de la défense personnelle est souvent basé sur des arts martiaux ou sports de combat avec toutefois une différence de taille : les arts martiaux, portent une attention particulière au respect de l'adversaire, parfois même nommé « partenaire » ; dans la défense personnelle, le but est de faire cesser l'attaque avant d'être maîtrisé, blessé ou même tué, le plus rapidement possible. S'il y a un respect rigoureux de règles de sécurité pendant l'enseignement et l'entraînement, avec utilisation d'armes factices et port de protections, l'application réelle se fait sans aucun respect de l'attaquant, puisque celui-ci ne respecte pas sa victime. Il faut toutefois souligner que, vis-à-vis de la loi française, la réponse doit être proportionnée à l'attaque, et que l'on ne peut être considéré en légitime défenseque si l'on est attaqué en premier1.

La défense personnelle s'attache à utiliser au mieux l'environnement et à utiliser les objets qui nous tombent sous la main : ceinture, chaise, bouteille, cendrier… 

Les enseignements sérieux ne se limitent pas à l'enseignement des techniques de combat, mais concernent aussi à la gestion des situations tendues — éviter l'affrontement par le comportement et la parole

Les arts martiaux traditionnels ont été développés durant des siècles de guerre, où les combattants étaient réellement confrontés à la mort ; ils sont donc issus d'une longue expérience et ont prouvé leur efficacité. 

 

Ils se sont cependant transformés entre le xviie et le xixe siècle par trois phénomènes : 

  • des périodes de paix, notamment la période Tokugawa au Japon ;

  • l'arrivée des armes à feu, les corps à corps devenant des situations mineures dans les guerres ;

  • la modernisation des sociétés, s'accompagnant parfois d'un oubli des traditions.

 

Ainsi, la savate qui était un combat de rue est devenue une boxe bourgeoise, les arts martiaux d'Extrême-Orient se sont détournés de la violence et l'on est passé du combat à mort à des compétitions sportives régulées. 

Or la préoccupation de la défense personnelle est bien l'efficacité immédiate. À ce titre, les arts martiaux et sports de combats semblent parfois éloignés des situations réelles. Un certain nombre d'experts ont donc décidé de reprendre l'héritage des arts martiaux mais en les retravaillant à partir de situations probables : 

  • en utilisant des protections (casque, coquille, gants) afin de porter des coups réels et d'habituer les pratiquants à la violence des attaques ;

  • en utilisant des armes factices (couteaux en mousse, faux pistolets) ressemblant aux armes réelles afin d'apprendre à gérer le stress, la peur.

CONTACT

ASBL RONIN DEBATTY SPORTS

Tel: 0479/688.209

Mail : info@ronindebatty.com

 

Compte Belfius : BE90 068.8988995.32

N° ENTREPRISE : BE0543868409

ADRESSE  

                   

 SALLE LE RÔNIN  

  23, Rue de l'Etat-Tiers    

   4000 Liège - Belgique

Le dojo est accessible aux moins valides

PLAN

  • Facebook Social Icon

 LIENS

 

Découvrez aussi

 notre site consacré au

KAEROBIC

www.kaerobic.com

  • facebook-square
  • Twitter Square

© 20203 by THE GYM. Proudly created with Wix.com